Chargement
RAJ

Réseau Afrique Jeunesse

Ensemble pour une jeunesse dynamique, active, responsable et engagée dans le processus de développement

Comité de monitoring communautaire des investissements sociaux et économiques effectués par les sociétés minières au profit des communautés impactées : les membres des bureaux voient leurs capacités renforcées

Le 23 avril 2018, s’est tenu à Ouagadougou un atelier de formation des membres de bureaux de monitoring communautaire des investissements sociaux et économiques des sociétés minières au profit des populations impactées. Cette formation initiée par le Réseau Afrique Jeunesse visait à doter les cinquante (50) membres de bureaux des comités de monitoring communautaires des connaissances nécessaires en techniques de monitoring et de rapportage des données sur les investissements sociaux et économiques effectuées par les sociétés minières.

Le monitoring communautaire des investissements sociaux et économiques des sociétés minières a été institué depuis 2016, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’humanisation et de promotion de la Responsabilité Sociale des Entreprises minières, piloté par le Réseau Afrique Jeunesse en partenariat avec l’ONG suédoise DIAKONIA. Le monitoring a pour objectif d’offrir aux populations riveraines des sites d’exploitation concernées, un espace d’échanges et de dialogue afin que l’exploitation des ressources minières soit juste et équitable. A cet effet, dix (10) bureaux de comité de monitoring ont été mis en place dans dix localités impactées par les acticités minières. Il s’agit de : Youga (BMC), Essakane (IAM GOLD), Sabcé (BISSA GOLD), Taparko (SOMITA), Inata, Bagassi (ROXGOLD SANU), Wona (SEMAFO), Namissiguima ( Endeavour mining de Karma), Houndé ( Houndé Gold Operation) , perkoah ( Nantou Mining).

En rappel, le monitoring est effectué :
- pour s’assurer de l’effectivité, sur le terrain, des investissements économiques et sociaux réalisés par les entreprises minières ;
-  pour s’assurer que ces investissements répondent aux besoins des communautés bénéficiaires ;
-  pour s’assurer des coûts réels de ces investissements ;
-  pour s’assurer du respect des délais impartis à la réalisation de ces investissements ;
-  pour rassurer les communautés des efforts entrepris par les sociétés minières à leur endroit ;
-  pour susciter les entreprises minières à en faire davantage au profit des communautés ; »

Pour le coordonnateur du Réseau Afrique Jeunesse, cette formation permettra aux comités de monitoring de suivre les investissements dans la façon dont elles ont été réalisées et de relier les besoins réels des communautés auprès des entreprises minières. La présente démarche incitera donc ces sociétés à investir d’avantage dans les communautés.

Da Hien Donald 67 Vues

A LA UNE

Bulletin d'information

Newsletter

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Dernier album photo