Chargement
RAJ

Réseau Afrique Jeunesse

Ensemble pour une jeunesse dynamique, active, responsable et engagée dans le processus de développement

Cérémonie de lancement du projet « Stratégie de réconciliation accélérée dans un Burkina Post- transition »

Le Réseau Afrique Jeunesse a procédé le Samedi 01 Avril 2017, à la cérémonie solennelle de lancement du projet « Stratégie de réconciliation accélérée dans un Burkina Post- transition ». Elle s’est tenue sous le patronage du Pr Benoit Kambou , président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et le parrainage de Me Titinga Pacéré, 1er avocat du Burkina Faso, chef coutumier de MANEGA et promoteur du musée de MANEGA.

« Chacun a besoin de l’autre pour se relever », « réinventer la solidarité », « la paix est possible, c’est dans l’esprit des hommes qu’il faille actionner et ces hommes ne sont pas ceux qui sont achevés mais ceux en devenir, c’est-à-dire vous les jeunes » ! Voici des messages de paix et de solidarité que l’on pouvait lire sur des pancartes dans la salle de conférence du Programme des Nations Unies pour la Développement (PNUD) pour marquer le début des activités du projet. Une cérémonie haute en couleur avec la présence de nombreux journalistes, des jeunes et des personnalités. Au titre de ces derniers, nous pouvons citer les autorités militaires et paramilitaires, des acteurs de la vie politique burkinabé, des ambassadeurs, des promoteurs de lycées et collèges, la présidente du conseil supérieur de la Communication, etc.

Le Coordonnateur du Réseau Afrique Jeunesse, Mr Daniel DA HIEN, a ouvert la cérémonie par une brève présentation du projet, tout en réaffirmant la volonté du Réseau à travailler avec tous les acteurs en vue d’atteindre une paix durable. En ce sens, il a cité l’acte constitutif de l’UNESCO qui stipule que « … une paix fondée sur les seuls accords conclus entre gouvernants ne saurait entrainer l’adhésion unanime et sincère des peuples ».


Me Titinga PACERE quand à lui, a rappelé qu’au regard du contexte dans le lequel le Burkina Faso se trouve, « la réconciliation s’impose » mais elle doit être « une réconciliation post justice ». Il a appelé les uns et les autres à cultiver la tolérance ; le vouloir vivre ensemble et l’acceptation de l’autre. Il salue l’initiative du projet et affirme tout son soutien dans sa mise en œuvre.


Le lancement officiel du projet s’est fait par le Pr Benoit KAMBOU, patron de la cérémonie. Il a félicité le Réseau Afrique Jeunesse pour le travail d’information et de formation qu’il accomplit depuis des nombreuses années au profit des jeunes. Son institution a plus de 5000 dossiers à examiner et il y a des dossiers qui sont plus lourds que d’autres ; c’est pourquoi il exhorte les jeunes à « déployer leurs efforts pour que naisse et prospère une nouvelle génération de jeunes gens et de jeunes filles capables d’apporter un changement qualitatif de la société ». Retour ligne automatique
La cérémonie a connu des prestations d’artistes qui chantent la paix, l’unité et la cohésion sociale.

Da Hien Donald 28 Vues

Bulletin d'information

Newsletter

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Dernier album photo